Économisez plus... voyagez mieux!
Pinterest Facebook Twitter
1-877-849-0444
Appelez-nous!
 

Économisez davantage!

Trouvez la page de votre Ambassadeur avec...

 :



Fermer cette fenêtre

Blogue Jaimonvoyage.com

Six secrets à savoir sur le transport aérien

Publié   [2012-11-23, 09:55] par jmv
Six secrets à savoir sur le transport aérienVoici un article super intéressant publier par Alexandra Roy d'expresvoyage.ca.

Vous connaissez sans doute la célèbre légende urbaine selon laquelle on peut être aspiré par les toilettes en avion si on «flushe» pendant que l'on est assis? Ça tombe bien, puisque le site Skyscanner s'est amusé à démystifier 10 secrets qui fascinent les voyageurs à propos du transport aérien. En voici quelques-uns qui vous feront sûrement sourire.

1. Vous avez de bonnes chances d'attraper le rhume et de prendre froid dans un avion.

Faux. L'air recyclé dans les avions ne propage pas les germes. Les avions sont équipés d'un système de filtres à air de très haute efficacité HEPA (High Efficiency Particulate Air). Ce système capture l'air extérieur, le mélange à de l'air recyclé et le filtre, capturant les germes et insufflant de l'air propre dans la carlingue. L'air est donc entièrement renouvelé toutes les deux à quatre minutes.

2. Les portes d'un avion peuvent-elles être ouvertes en plein vol ?

Il est arrivé que des passagers aient des moments de folie et essayent d'ouvrir les portes de l'avion pendant un vol. Même s'ils ont en général été arrêtés par les autres passagers ou le personnel de bord, il n'y a aucune raison de s'inquiéter, puisque les portes des avions de ligne sont des portes encastrées. Vu la pression qui ferme la porte, vous aurez besoin de la force de 100 bodybuilders pour les ouvrir.

3. Peut-on être aspiré par les toilettes d'un avion ?

La rumeur veut que l'on peut rester coincé sur les toilettes, et même avoir les entrailles aspirées. Dans le film Soul Plane, un personnage intente un procès à la compagnie aérienne après avoir été aspiré par les toilettes pendant un vol. Même si c'est facile d'y croire, c'est bien de la fiction car c'est techniquement impossible, vu la forme et la taille des toilettes modernes. Et même si vous voulez absolument prouver le contraire, n'essayez pas chez vous : cela ne marchera pas non plus.

4. Les pilotes sont-ils tous riches ?

Non. Selon un pilote de Jet Blue, il faut travailler longtemps pour avoir un bon salaire. Au début, vous pouvez espérer 25 500 euros par an, mais progresser dans l'échelle de salaire demande du temps et du travail. Décrocher votre permis de pilote commercial vous coûtera entre 44 000 et 62 000 euros. Dans le passé, les compagnies aériennes payaient la formation des pilotes, mais c'est de moins en moins le cas de nos jours. Les pilotes détestent cette idée selon laquelle ils sont tous riches, même si cela leur donne un certain pouvoir de séduction. La vie d'un pilote n'est pas fascinante : déjeuner à Beauvais et diner à Lourdes, c'est pas non plus l'extase.

5. On peut obtenir un surclassement en se plaignant de notre siège.

Faux. Une hôtesse de l'air ne peut pas vous surclasser alors que vous êtes déjà assis, même si votre siège a pris feu. Skyscanner a déjà révélé les astuces que les passagers tentent pour être surclassés, mais d'après Heather Poole, auteur de Cruising Attitude, vous n'arriverez à rien avec un membre du personnel de bord. Le mieux est de demander poliment au comptoir d'embarquement avant de monter dans l'avion. Mais n'essayez pas d'entourlouper le personnel de bord. Vous n'arriverez qu'à vous ridiculiser.

Par contre, avec un peu de chance, vous arriverez peut-être à obtenir un siège en première classe si vous déclarez avoir peur de l'avion à l'aéroport. C'est arrivé à une de mes connaissances!

6. Les avions entrent-ils souvent en collision avec des oiseaux ?

Oui. C'est d'ailleurs ce qui avait forcé un avion de la compagnie US Airways à amerrir d'urgence sur le fleuve Hudson, à New York, en 2009. Quelques minutes après le décollage, le Airbus 320 était entré en collision avec un banc d'oiseaux qui s'était fait aspirer par les réacteurs, provoquant ainsi une panne de moteur. Miraculeusement, le pilote avait réussi sa manoeuvre sans que personne ne soit blessé.

Par contre, la plupart du temps, les passagers ne s'en rendent pas compte. De manière générale, un avion est le plus vulnérable au moment du décollage et de l'atterrissage. Et pendant le vol, il est trop haut pour la plupart des oiseaux. Certains aéroports sont à proximité de grandes concentrations d'oiseaux, comme par exemple JFK et le Jamaica Bay Wildlife Refuge sur Long Island, à New York. Mais les oiseaux font de leur mieux pour rester à l'écart.
Source: Alexandra Roy
expressvoyage.ca


Catégorie(s) de cet article

Info-voyage

Commentaires (0)

 


Pour commenter cet article, vous devez vous identifier à votre compte Ambassadeur.

Utilisateur / Courriel: 
Mot de passe: 
 

J'ai oublié mon mot de passe | Je veux devenir Ambassadeur

Fil RSS du Blogue Flux RSS du Blogue

Catégories des articles

Toutes les catégories, AutocarInfo VoyageInsoliteL'EuropeLe côté obscurLes CaraïbesLes CroisièresMéli-Mélo

Mots-clés des articles



Abonnement Infolettre




Nos blogues favoris

Gary Lawrence
Le Blogue-Trotter
Un monde meilleur